mercredi 20 juin 2018

        Je partage avec des brèves d'un article que j'ai écrit sur Alioune Bâ, sur une fabuleuse rencontre qui m'a fait me connaître photographiquement...Et même plus! 
Merci Alioune pour tout ce que tu as pu m'apporté, et pour tout ce qui reste pour une belle vie.
L'article complet sur le site Afrique in visu : http://www.afriqueinvisu.org/metier-de-photographe-suivez-le,548.html



Envie d’un stage photo en Afrique… 

…Je m’adresse à Alioune Bâ, photographe Malien, résident à Bamako. 
Alioune Bâ est un photographe indépendant grâce à ses multiples expositions à travers le monde. Il travaille aussi au musée national du Mali. 

Il me répond, il m’accueille… Il est pour moi un grand photographe, mais lui se considère comme « tout p’tit » et ne cesse de le répéter. Il est très humble et respecte beaucoup sa profession. La photographie est pour lui un moyen de transmettre une mémoire. Il la voit et en parle comme un « bijou ».

Première rencontre avec Alioune…
Une rencontre très naturelle. Un homme très spontané. 
En quelques heures on fait connaissance. Une connaissance plus personnelle que photographique, mais ça viendra… 

Il est de nature calme et posée. Il me parle beaucoup, se lève pour me montrer comment il voit les choses, comment il photographie. La glace est rompue, le courant passe… 
En quelques jours peut être même quelques heures, il devient mon « père ». Un homme qui connaît la photo pour ce qu’elle représente. Il m’en parle, sans trop m’en dire ; il me confronte, sans trop me laisser seule… Je me positionne peu à peu. Mais surtout il m’aide, il me conseille. Je suis l’élève, il est celui qui sait, mais pourtant, il me donne tout ce qu’il peut, et me considère d’égal à égal. 
         Une chose essentielle que j’apprends de lui : « la vie est belle ! ». Il répète cela sans cesse, pour tout ou presque. Il vit, tout simplement…(...)

Il adopte une position dans laquelle il me transmet une réflexion et non une pratique. (...)
     Les conseils fusent, les idées viennent et ma construction photographique continue. Ce que j’aurais dû faire ne pourra être fait qu’une prochaine fois, mais lui comme moi savons que cette prochaine fois n’est pas si loin. Il veut m’aider à me lancer, je veux garder le contact et son soutien. Officiellement mon maître de stage, je le considère comme mon père photographique. Une relation constructive et dans laquelle lui comme moi avons confiance. (...)


        Alioune Bâ nous a quittait. Il photographiait l'architecture de terre, l'humain. 
Il faisait ses propres tirages dans le tout petit laboratoire du musée (il m'a d'ailleurs offert l'un de ses tirages, effectués devant moi et accroché chez moi comme une pensée quotidienne pour lui).
Il s'orientait maintenant vers le numérique, vers la couleur. Pour vivre avec son temps. Son travail s'orientait vers le corps et les significations que l'on peut lui donner...Juste avec une écriture... 





lundi 21 mai 2018

Mariage rouge et blanc sous les étoiles

La rencontre avec Emilie & Adil c'est faite lors de leur séance engagement...
C'est tout de suite passé! 

Il me tardait cette journée, 
la voilà maintenant en image! 

































vendredi 6 avril 2018

Toutes voiles dehors 2

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais 
voilà une suite d'une série commencé il y a quelques années...

Photographies réalisées sur un vieux gréement lors de l'événement "escale à Sete 2018"

©Armelle Razongles Photographe